Comment Perdre la Graisse Viscérale du Ventre ?

Comment Perdre la Graisse Viscérale du Ventre ?

La graisse abdominale – ou graisse viscérale – se trouve à l’intérieur de nos ventres, entre nos organes. Ce type de graisse interne est la plus dangereuse car elle accroît le risque de maladies cardiovasculaires. Il est donc, d’autant plus important de surveiller son tour de taille et de s’assurer que nos poignées d’amour et notre petit bedon restent sous contrôle (sans devenir maniaque). Donc, comment perdre la graisse viscérale du ventre ?

Comment Perdre la Graisse Viscérale du Ventre ? – La Science

Avec l’âge, le manque d’exercice, une alimentation malsaine ou trop riche, un mode de vie sédentaire ou parfois, une maladie, la graisse viscérale s’accumule et les problèmes de santé qui vont avec, peuvent augmenter radicalement sur le long terme.

Il est donc, primordial de reprendre les choses en main avant que des problèmes de santé se développent. Passons en revue ce qui fonctionne pour se débarrasser de la graisse la plus rebelle qui soit. Et surtout, ce qui fonctionne pour continuer à avoir un tour de taille sain.

Une étude Américaine a fait faire du sport à 144 personnes, tous sexes confondus, âgés de 18 à 70 ans. Un tiers a fait un sport d’endurance soit 19 kilomètres de marche rapide par semaine. Le second tiers a pratiqué de la musculation trois fois par semaine et le troisième, a quant à lui, réalisé une combinaison de ces deux activités sportives.

Par la suite, les chercheurs ont comparé la graisse autour de la taille des participants – la graisse sous-cutanée (sous la peau et au-dessus des abdominaux) et la graisse viscérale.

Le résultat fut clair, la combinaison du sport d’endurance et de la musculation fonctionne mieux en règle générale. La marche seule fait perdre plus de graisse viscérale alors que la musculation seule fait perdre plus de graisse sous-cutanée. Cependant, cette dernière augmente la prise de graisse viscérale, si elle est pratiquée seule ! (1)

Donc, pourquoi ce résultat, après tout le sport est une activité physique qui consomme de l’énergie quoiqu’il en soit, non ?

Il semble que la réponse soit plutôt simple. Il s’agirait tout simplement du nombre de calories perdues. L’élimination de la graisse viscérale requiert de brûler un nombre important de calories. Pour ce faire, il faut donc, un effort soutenu sur une période relativement longue. De longues marches – ou tout autre sport d’endurance – permettent d’atteindre ce type de dépense énergétique.

Mais ne diabolisons pas la musculation car elle ne fait pas perdre autant de graisse viscérale. Après tout, la combinaison des deux a eu le meilleur résultat. Et sur le long terme, l’augmentation de la masse musculaire est essentielle pour un métabolisme en forme et une bonne santé !

Puis, bien-sûr, il y a un autre aspect qui n’est pas des moindres…l’alimentation !

Donc, maintenant vous avez une idée sur ce qu’il faut faire mais comment mettre en pratique ces changements pour enfin perdre cette maudite graisse viscérale ?

Comment Perdre la Graisse Viscérale du Ventre ? – La Pratique

Passons à l’alimentation… Ce que vous mangez va déterminer beaucoup de choses dans le fonctionnement de votre organisme.

Pour vous assurer de perdre la graisse viscérale du ventre, il faut une alimentation riche en fibres donc, en végétaux, pauvre en glucides (peu de riz, pâtes et pain, exit le blanc et la farine raffinée), des légumineuses, des protéines et des produits laitiers en petites quantités mais de qualité (le biologique change la donne), des noix, des épices et des herbes aromatiques fraîches, des matières grasses de qualité (huile de coco pressée à froid, beurre bio, huile d’olive extra vierge), du sel marin (avec modération) et des condiments sans sucres ajoutés.

Pour vous donner une idée, il faut qu’un tiers de votre assiette soit composé de protéines, un tiers de glucides (céréales complètes ou légumineuses) et la moitié doit être richement garnie avec des légumes. Autorisez-vous un fruit en dessert, une ou deux fois par jour (allez-y mollo avec les bananes) et/ou un en-cas, surtout après le sport.

N’oubliez pas de boire suffisamment d’eau, l’eau est vitale pour le bon fonctionnement de votre corps et elle vous aidera à éliminer plus facilement.

SI vous avez du mal à boire de l’eau, passez au Thé Vert. C’est un excellent drainant, il a des propriétés toniques, coupe-faim et il augmente le métabolisme. De surcroît, le thé vert contient un antioxydant puissant qui protégera votre santé cardiovasculaire – l’EGCG – celui-ci augmente la dépense énergétique et l’oxydation des graisses.

Par ailleurs, les personnes qui boivent du thé vert régulièrement ont un tour de taille plus fin que celles qui n’en boivent pas. (2)

Pour ce qui est du sport, idéalement, pratiquez un sport d’endurance – natation, course à pied, randonnée, marche rapide, danse, exercices aérobiques, entraînement HIIT – 2 à 3 fois par semaine, pour un minimum de 45 minutes. D’autre part, pour améliorer vos résultats, rajoutez un minimum de deux séances de musculation par semaine (30 minutes suffisent pour commencer).

Progressez à votre rythme, que ce soit pour l’endurance ou la musculation. Faites des pauses si vous sentez que vous en avez besoin et soulevez des poids qui correspondent à votre force. Ne commencez pas avec les plus gros poids donc !

Vous ne perdrez pas cette graisse du jour au lendemain mais vous devriez voir des résultats encourageants assez rapidement (mesurez votre tour de taille/hanches une fois par mois et notez le tout). Le plus important est de persévérer, d’apprécier l’activité physique de votre choix et de vous faire plaisir en mangeant. Et vous pouvez faire tout ça et continuer à prendre du plaisir.

Par ailleurs, n’hésitez pas à consulter des recettes en ligne si vous manquez d’idées !

N’hésitez pas à booster votre perte de poids avec du vinaigre de cidre.

Profitez de la vie et bonne perte de poids !

(1) Effects of aerobic vs. resistance training on visceral and liver fat stores, liver enzymes, and insulin resistance by HOMA in overweight adults from STRRIDE AT/RT. Slentz CA, Bateman LA, Willis LH, Shields AT, Tanner CJ, Piner LW, Hawk VH, Muehlbauer MJ, Samsa GP, Nelson RC, Huffman KM, Bales CW, Houmard. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2011.
(2) The effects of green tea on weight loss and weight maintenance: a meta-analysis. R Hursel, W Viechtbauer and M S Westerterp-Plantenga. International Journal of Obesity. 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *