Le Thé Vert Fait-il Maigrir ?

Le Thé Vert Fait-il Maigrir ?

Il n’est pas rare d’entendre que le thé vert fait maigrir mais est-ce pourtant vrai ? De nombreux programmes sur la toile prétendent la même chose. Donc, quelles sont ses fameuses propriétés et sont-elles prouvées scientifiquement afin que nous puissions savoir si le thé vert fait réellement maigrir….

Le thé (sous toutes ses couleurs et formes) est la boisson la plus consommée mondialement, après l’eau. Le thé vert est la variété la plus populaire et les études scientifiques sur ce thé sont abondantes !

Mais bon, maintenant, encore faut-il répondre à cette question : le thé vert fait-il maigrir ?

Le Thé Vert Fait-il Maigrir ? – La Science

Commençons par deux substances importantes contenues dans le thé vert qui sembleraient avoir une action sur le métabolisme : la caféine et l’épigallocatéchine-3-gallate – ou EGCG. L’EGCG est une des nombreuses catéchines contenues dans cette boisson verte, les chercheurs s’intéressent notamment à sa possible capacité à prévenir certains cancers. Les catéchines sont des flavonoïdes – ou polyphénols – ces substances donnent le goût amer du thé vert et ce sont de puissants antioxydants.

Une étude menée sur 14 participants a rapporté que l’extrait de thé vert – sous forme de capsule – avait augmenté leur dépense énergétique. Ils perdaient 78 calories de plus quotidiennement. (1)

Une autre étude, a quant à elle, observé une augmentation de dépense énergétique de l’ordre de 179 calories supplémentaires en 24 heures.

Il est donc, intéresser d’observer que le thé vert augmente la dépense énergétique sans pour autant, nous faire perdre du poids…directement. Si nous devions prendre les concentrations d’EGCG et de caféine de ces études, il nous faudrait boire de 6 à 7 tasses de thé vert bien infusé par jour. Pas impossible donc, mais il faut sacrément aimer le thé vert !

Vous souhaitez perdre de la graisse viscérale au niveau du ventre, c’est par ici !

Attention : D’autre part, la majorité de ces études démontrent que la tension artérielle des participants augmente. Donc, si vous souffrez d’hypertension artérielle, il faudra éviter le thé vert à tout prix et attendre de résoudre votre problème de santé avant de commencer sa consommation.

Les polyphénols – ou flavonoïdes – du thé vert diminuent le risque de maladies cardiovasculaires et le taux de cholestérol sanguin.

L’EGCG est capable de neutraliser les radicaux libres qui sont impliqués dans le vieillissement des organes et de diminuer drastiquement le risque de maladies dégénératives ! Il contient également des propriétés anti-inflammatoires et anti-prolifératives qui ont la capacité de limiter la croissance de certaines cellules. D’où son intérêt scientifique pour la prévention de certains types de cancers.

Une étude – Japonaise, cette fois-ci – suggère que les consommateurs réguliers de thé vert ont un niveau de stress moins élevé que les non-consommateurs. Ils ont par ailleurs, un risque de pneumonie plus faible et de cancer du sang (47 et 42% en moins, respectivement). (2)

Le thé vert aurait également des propriétés anti-dépressives. À hauteur de quatre tasses par jour, le thé vert vous aidera à lutter contre la dépression ou à en prévenir une !

Revenons-en à notre catéchine, l’EGCG et aux supposées propriétés minceur du thé vert. Des études ont révélé que l’EGCG combinée à la caféine limite l’absorption des lipides par notre système digestif. (3)

Cette étude nous met sur la bonne voie vis-à-vis des propriétés amincissantes du thé vert. Il aurait effectivement des propriétés brûle-graisse. Mais il semblerait que les autres flavonoïdes et substances actives contenues dans le thé vert jouent un rôle également dans ses vertus minceur. La combinaison de ces substances stimulent la thermogenèse – ou la création de chaleur corporelle – et le métabolisme. Ce qui augmente également la dépense énergétique et inhibe certaines enzymes qui favorisent la prise de poids.

Couplée avec un mode de vie équilibré (du sport, une alimentation saine et peu de stress), le thé vert favorisera la perte de poids et préservera votre capital jeunesse !

Voici un petit récapitulatif des bénéfices fournis par une consommation quotidienne de Thé Vert :

  • Il inhibe des enzymes qui métabolisent les triglycérides, les glycérols et les acides gras. Bref, il prévient la prise de poids, en somme.
  • Il a un effet diurétique, idéal si vous êtes prône à la rétention d’eau.
  • Il augmente le métabolisme de base. Vous brûlerez ainsi, plus de calories…au repos.
  • Il réduit l’absorption des acides gras par le système digestif.
  • Il booste le bon fonctionnement de votre foie. Un organe vital pour la perte de poids et le maintien d’un poids sain.
  • Il améliore l’équilibre de votre flore intestinale. Elle est primordiale pour une bonne santé et pour la stabilisation de vos kilos perdus. Et pour diminuer ces vilaines fringales…
  • Il aide à mieux réguler vos hormones.

Donc, pour répondre à cette question…la thé vert fait-il maigrir ? Oui et non.

C’est un outil de poids (!) dans le cadre d’un mode de vie sain accompagné d’une activité physique régulière, et d’une alimentation équilibrée (en déficit calorique, pour la perte de poids).

Mais quels thés verts faut-il privilégier ?

Les thés verts japonnais sont réputés internationalement. Choisissez un thé issu de l’agriculture biologique. Le Sencha, le Matcha ou le Gyoukuro sont des thés verts de qualité.

Pour la préparation, veillez au grain. Faites bouillir de l’eau puis retirez-la du feu. Faites infuser votre thé de deux à six minutes.

Évitez la consommation de thé vert avant de dormir. Zappez l’ajout de sucre, bien entendu. Cela vaut également pour le lait qui détruit les propriétés bienfaitrices des catéchines.

Pour plus de succès dans votre perte de poids, découvrez les vertus du vinaigre de cidre de pomme.

(1) Effects of encapsulated green tea and Guarana extracts containing a mixture of epigallocatechin-3-gallate and caffeine on 24 h energy expenditure and fat oxidation in men. Bérubé-Parent S, Pelletier C, Doré J, Tremblay A. Br J Nutr. 2005.
(2) Green tea consumption is associated with lower psychological distress in a general population: the Ohsaki Cohort 2006 Study. Hozawa A, Kuriyama S, Nakaya N, Ohmori-Matsuda K, Kakizaki M, Sone T, Nagai M, Sugawara Y, Nitta A, Tomata Y, Niu K, Tsuji I. Am J Clin Nutr. 2009.
(3) Green tea (-)-epigallocatechin gallate inhibits insulin stimulation of 3T3-L1 preadipocyte mitogenesis via the 67-kDa laminin receptor pathway. Ku HC, Chang HH, Liu HC, Hsiao CH, Lee MJ, Hu YJ, Hung PF, Liu CW, Kao YH. Am J Physiol Cell Physiol. 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *